Le Costa Concordia: L’intervention SAR

Posted in General News

Lors de la réunion régionale de l'IMRF tenue à la Valette (Malte) une présentation parmi d'autres a été animée par le Contre-Amiral Cristiano Aliperta des Gardes Côtes italiennes sur l'intervention des services SAR lors de l'événement du Costa Concordia.

 

 

L'amiral Aliperta a donné un excellent aperçu de ce qui peut tourner terriblement mal en cas de retard dans les communications, ou quand ceux qui ne sont pas préparés pour des opérations de sauvetage en masse se trouvent soudainement impliqués dans pareille situation ainsi que ce qui peut être une réussite dans la coordination d'une opération complexe et multi départementale. Il a aussi mis l'accent sur les interventions du côté mer, terre, celles de la police, de la Protection Civile et le reste.

Le Costa Concordia appareille de Civitavecchia à destination de Savonne peu après 20h00 le 13 janvier 2012 au terme d'une croisière ayant duré 08 jours. A 21h45 temps local, il heurte les rochers de l'Ile Giglio entrainant sa perte totale, avec une voie d'eau incontrôlable et une gite aggravante à atteindre les 85°, il dérive dans une voie étroite à proximité du port de l'Ile. Il est évident que c'était la seule chance ayant évité son chavirement. Le Costa qui avait à bord 4229 personnes dont 3206 passagers et 890 membres d'équipage n'a émis aucun appel de détresse.

Le Centre secondaire de sauvetage (MRSC) relevant des Gardes côtes à Livourne dont la zone de responsabilité comprend l'Ile de Giglio a été le premier à être alerté de l'accident par un particulier à 22h06. L'MRSC identifie que le navire se trouve près de l'Ile alors il essaie de le contacter pour plus d'information.

costa2

Comme suite à ce qu'il vient d'entendre, le MRSC déclenche une opération de sauvetage en masse avec une première unité sur zone à 22h16.

Au terme, 25 patrouilleurs et bateaux de sauvetage et huit hélicoptères prennent part avec quatre remorqueurs et 14 autres navires y compris des navires privés du port de Giglio. Un patrouilleur des Douanes a été le premier à arriver sur zone à 22h30 et resté en tant que Coordonnateur sur les lieux jusqu'à 07h00 le lendemain.

3000 personnes arrivent à terre aux moyens des embarcations et radeaux de sauvetage du navire, trois embarcations et plusieurs radeaux n'ont pu être mis à l'eau en raison de la gite devenue très grande. Des radeaux déployés et remorqués par des unités de sauvetage avec à bord 235 rescapés. Quatre personnes ont été repêchées de l'eau tandis que 560 autres personnes se trouvent toujours à bord, la plupart se ruent sur la coque, 16 ont été sauvés par hélicoptère mais la majorité emprunte les échelles pour une vedette de sauvetage ayant servi de plateforme de transfert vers d'autres unités d'évacuation. Ces échelles sont aussi utilisées par les sauveteurs pour accéder à bord du navire.

Les rescapés ont été débarqués au petit port de Giglio qui ne dispose pas de suffisamment d'infrastructures pour l'accueil de ce grand nombre de survivants. Les sauveteurs et les volontaires de la communauté de l'Ile ont exploité les écoles et les églises pour servir d'abris tandis que des habitants ont emmenés des rescapés chez eux.

Le 14 janvier à 04H00, les infrastructures d'accueil à Porto Santo Stephano ont été prêtes et le transfert des rescapés débute à bord d'un ferry, leur identification est faite au débarquement et on conclut que 32 personnes ont été perdues et dont les corps ont été déjà repêchés.

costa3

Les plongeurs des Gardes Côtes travaillent en équipes avec ceux de la Marine, des Pompiers et d'autres entités pour les recherches du côté du Costa Concordia, une tâche très dangereuse devenant pire avec sa stabilité compromise. Trois personnes ont été récupérés vivant le 15 du mois tandis que 29 corps ont été repêchés durant la période s'étalant jusqu'au 29 mars. 
 

 

L'Amiral Aliperta a également soulevé le problème posé par la pression et le stress des médias et l'importance de la maitrise parfaite des faits et de la maintenance du contrôle de la situation. Pour le cas du Costa Concordia, une équipe de communication des Gardes Côtes a été déployée à Giglio et qui a été renforcée par des spécialistes.

L'objectif principal est d'éviter que l'équipe opérationnelle soit gênée par la presse et de permettre la création d'un cadre de relationnel permettant aux Gardes Côtes d'assurer des informations précises et rapides.

Le rapport final sur l'accident du Costa Concordia est attendu très prochainement et il est clair que le MRSC de Livorno a réagi rapidement et efficacement. Le choix de l'OSC a aussi été correct. Les équipages des unités de sauvetage, ceux des unités mobilisés ainsi que les habitants de Giglio ont répondu de manière très magnifique.

Contact Info

International Maritime Rescue Federation
50 Allardice Street
Stonehaven
AB39 2RA
United Kingdom

Telephone: +44 (0) 1569 767405

E-mail: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Log In Members

Members can log in here. Have you forgotten your username/password? E-mail us at info@imrf.org.uk for resetting your password. Or use the "Forgot Login?" function below.