Sauver des Vies à Zanzibar

Posted in LIFELINE December 2015 - French

Comme nous l'avons indiqué dans l'édition de notre bulletin d’information LIFE LINE du mois de décembre de l’année dernière (voir les archives de bulletin), l'Organisation Mondiale de la Santé estime que plus de 370 000 personnes se noient chaque année dont 90% de ce chiffre horrible, surviennent dans les pays en voie de développement. La noyade est l'une des principales causes de décès chez les enfants et les jeunes partout dans les régions du monde mais elle reste non déclarée.

Un article de Mme Claire Elizabeth Felter, publié en Octobre dernier au pulitzercenter.org (voir http://pulitzercenter.org/reporting/africa-tanzania-zanzibar-swimming-NGO-health-youth), souligne que l'un des nombreux efforts déployés dans le monde est pour remédier à cette "pandémie". Elle souligne aussi le projet dénommé Panje, piloté par une ONG à Zanzibar, au large de la côte de la Tanzanie.

Le projet met l'accent sur la vulgarisation et la formation des jeunes et offre un programme de survie en eau aux enfants dans le Nord d'Unguja depuis fin 2013.
Le programme est soutenu par l’Institution Royale Nationale de Sauvetage au royaume Uni (RNLI), membre de l’IMRF.

"Nous sommes en phase de tester le projet pilote et de voir si nous pouvons l’étendre pour comprendre toute l’organisation qui n’avait auparavant aucune formation en pédagogie de la natation et de lui donner les compétences et les connaissances pour exécuter un programme d'enseignement de la natation", dit Tom Mecrow de la RNLI .

"Dans la plupart des régions à taux élevés de noyade une grande partie des enfants apprennent à nager à un âge assez bas en raison de leur présence régulière auprès des eaux. Mais ceux qui n’apprennent pas à nager restent exposer à de haut risque de noyade.

Dans de nombreux pays, le risque de noyade diminue à mesure que les enfants grandissent parce qu'ils sont plus susceptibles d'avoir appris à nager. L'objectif des programmes est d’apprendre à nager et de réduire l'âge auquel les enfants apprennent à nager, et de permettre aux enfants les plus âgés qui ont manqué plus tôt à se rattraper".

Le projet Panje cible des enfants âgés de 7 et 14 des écoles primaires et secondaires locales. Dans les groupes de 20, les enfants participent à des sessions de formation quotidiennes de 2 heures pendant 15 jours. L'apprentissage des compétences de survie en dehors de la natation consiste à bien s’assurer de l’éloignement des rochers, sauver les autres à l'aide d'un bâton ou un objet flottant et flotter sur le dos.

Le garçon, Nassor Mtumwa, agé de 11 ans dit qu'il a vraiment appris à nager quand il a rejoint le programme de Panje et qu’actuellement e les choses se présentent différemment et qu'il sait comment faire du sauvetage terrestre en utilisant une corde.

La RNLI a formé douze instructeurs de Panje en natation pour enseigner les simples techniques de sauvetage. L'organisation dispense également la formation de la communauté à travers une initiative appelée "Messages de sécurité nautique", qui est assurée dans les écoles locales.

"Nous apprenons aux enfants les techniques pour rester en sécurité dans l'eau, ne pas nager seul, l’identification des risque avant d'entrer dans l'eau, de couvrir les bacs de stockage d'eau afin protéger les enfants...etc", dit Tom.

Les préoccupations culturelles restent un problème puisque les coordonnateurs du projet nous nous font savoir que les membres de la communauté décident des besoins en formation et de leur participation.

Mr Tom note que l'équipe est confronté à de grands défis pour faire participer les filles bien qu’ils fournissant des vêtements de natation spécialement conçus pour couvrir le corps des filles et leur cheveux pour les faire accepter au programme.

Zanzibar2

Certaines séances ont même attiré plus de filles que de garçons.
La nouvelle se répand. Les femmes qui passent leur temps à pêcher et qui sont moins susceptibles de savoir nager ont demandé si le programme Panje peut les inclure.

"A Zanzibar, il ya une interaction constante avec l'eau", dit Tom Mecrow. "Les enfants jouent dans l'eau, les adultes sont à la pêche, ils lavent leurs vaisselles et leurs vêtements, ils sont la baignade, et ils traverser d'une île à l'autre."

"Plusieurs actions différentes existent pour atténuer la noyade. La pédagogie de la natation est juste l'une l’elles".

Contact Info

International Maritime Rescue Federation
50 Allardice Street
Stonehaven
AB39 2RA
United Kingdom

Telephone: +44 (0) 1569 767405

E-mail: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Log In Members

Members can log in here. Have you forgotten your username/password? E-mail us at info@imrf.org.uk for resetting your password. Or use the "Forgot Login?" function below.